Je deviendrai un citoyen model



          Angoissé, stressé je n’arrivais pas à dormir, des milliers de moutons après toujours debout, je me suis tourné et retourné, changé de lit, de draps et de slip mais pas moyen, j’ai avalé ce qui reste de ma boite de somnifères sans résultats, mes jambes étaient lourdes pour sortir faire un tour seul en ville.
J’ai vérifié mon portable, pas de crédit pour déranger un ami ou appeler un imam pour une ruqia par tel. Alors je décide de répondre à la question qui me taraude, pourquoi suis-je de mauvaise vie ? Sans trouver de réponse je décide de changer de vie, de devenir un citoyen normal et irréprochable…..Le sommeil arrive enfin, Morphée décide de m’accueillir dans ses bras. En me réveillant le matin, je me suis lavé les pieds et les vestiges de mon dentiers en faisant attention a ne pas avaler ne serai est ce que une goutte d’eau « ramadan oblige » , j’ai mis ma chemise blanche, un pantalon noir et des chaussures marrons sans chaussettes, mis mon pantacourt et mes claquettes en plastique dans un sachet noir destiné à être jeté.
Je suis passé chez le coiffeur pour qu’il m’enlève les quelques poils en guise de moustache et m’épiler les oreilles, je lui ai laissé un « pour boire après leftour » et dit la formule magique, saha ramdanekoum. Tout fier de mon allure je me mets à distribuer les salamalikoum et les pièces de 5 dinars aux mendiants, tout en faisant attention à ne pas attirer les regards des filles afin de ne pas éveiller leurs instincts c’est les mois de piété tout de même, il faut dire que la nature m’a gâté que je suis irrésistible les gens pensent souvent que je sors de la télé.
Au coin d’une rue une voiture s’arrête ma respiration aussi, deux hommes bien baraqués m’interpellent, hebes chorta, j’ai failli m’évanouir, mais je tiens bon, j’obéi comme tout citoyen normal aimant son pays, on m’embraque pour un examen de situation, un terme juridique pour designer harcèlement policier, dans la voiture je tente de chanter « One Two Thrée viva l’Algérie » pour montrer mon nationalisme, mais bon la matraque sur la nuque me fait taire. Arrivé au commissariat on m’accueille avec des regards inquisiteurs et moi je souris comme un idiot. Après deux heures d’attente gardé par deux flics sans expression, on me conduit dans un bureau équipé à tirer les vers de nez aux citoyens de mauvaises vies.

À Suivre

NB

Askunar est un site d'informations fausses qui rélève de la pure fiction, il a été créé dans le seul but de caricaturer l'actualité et lui donner une orientation absurde et comique. Si le ridule ne tue pas, il nous fait bien marrer.

Related

Kabylie 8199877123884604638

Suivez nous

Recents

+ vus

Commentaires

Pop Box

item